Ecologie concrète au service de tous

Passer d’une politique de petits pas à une politique ambitieuse pour la qualité de vie, la transition écologique, la maîtrise de l’énergie.

Barberaz doit s’adapter aux conséquences du changement climatique et devenir vertueuse en matière d’émission de gaz à effet de serre. Au-delà d’un centre bourg où rien n’a été fait pour endiguer les fortes chaleurs à venir, et une Avenue du stade où 25% des arbres ont été coupés, nombre de secteurs seront à végétaliser en priorité : route d’Apremont, Montée de l’Église, sans oublier les quartiers de la Madeleine, du Centre et de la Libération dans leur ensemble…

Nous voulons notamment  largement démocratiser les jardins partagés, créer un maraîchage communal, proposer à nos enfants une restauration sans pesticides, priorisant bio et local, à des prix abordables pour toutes les familles. Nous proposerons une révision complète, avec les habitant·es, du plan de circulation et une prise en compte forte des enjeux de bruit et de pollution sur les quartiers de la Madeleine et de Libération, abandonnés depuis deux mandats. Nous voulons que les barberaziens aient la possibilité de prendre les modes de transport doux plutôt que la voiture individuelle, en développant l’autopartage, les pistes cyclables et surtout, en ré-implantant des bus dans l’ensemble de la commune.

Le bilan énergétique de la commune est mauvais : il faudra impérativement rénover la salle polyvalente, véritable passoire thermique. Repenser et isoler le bâti, collectif comme individuel, est indispensable pour réduire la facture énergétique des ménages et de la commune. Il faudra inciter au développement du chauffage solaire, repenser l’éclairage public, en prenant en compte la sécurité des vélos et piétons, et végétaliser les façades.

Vous souhaitez une alternative sur Barberaz ?

Construisons-la ensemble ! Ecrivez-nous à contact@barberaz2020.fr pour nous envoyer vos suggestions, vos contributions, votre aide, votre expertise.

Arthur Boix-Neveu a été élu par l’opposition municipale comme sa tête de liste pour les prochaines élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

Avec François Mauduit, Sylvie Selleri, plusieurs élus expérimentés et engagés dans le milieu associatif, et tous les citoyens qui le souhaitent, nous travaillons à un projet d’avenir favorisant le mieux vivre de chacune et chacun d’entre nous.

Barberaz dispose de nombreux atouts : le dynamisme de ses associations, de ses écoles, son écrin de verdure… mais c’est aussi une commune où le cadre de vie de beaucoup s’est dégradé et qui manque d’unité. Ainsi : pensez-vous que tous les quartiers aient été traités avec la même attention durant les 2 derniers mandats ?

Depuis 6 ans, les ressources de la commune ont été consacrées en priorité au centre-bourg, négligeant les problèmes de pollution, de bruit, de circulation, d’accès aux services publics (bus, poste) ou encore de manque de places de parking. L’équipe sortante a bénéficié des revenus du projet Centre-Bourg après avoir vendu les terrains à Vinci et a dépensé cet argent sans concerter. Et le constat est sans appel : le centre bourg sera un puits de chaleur sans arbres, qui isole encore plus la Galerie de la Chartreuse. Il ne favorisera pas le “vivreensemble”, pourtant annoncé comme le coeur de ce projet.

S’engager pour Barberaz, c’est s’engager pour toutes et tous !

Travailler avec tous les habitants, c’est la vision que nous avons de l’engagement d’élus; notre commune est riche et diversifiée, forte de profils variés, qui peuvent tous
oeuvrer pour l’intérêt général de Barberaz.

Pour les prochaines années, deux défis supplémentaires s’imposent à notre commune : faire face au changement climatique et favoriser l’implication citoyenne en renouvelant les pratiques démocratiques. Dans les deux cas, notre volonté est de proposer un programme ambitieux qui se déclinera concrètement dans le quotidien de chacune et de chacun.

Démocratie et Respect des Citoyens

Passer de la vieille politique des élus qui décident tous entre 2 élections, à des élus qui représentent les électeurs.

Depuis des années, Barberaz a vu de nombreux projets décidés par le maire et quelques personnes (Centre-Bourg, vidéosurveillance, rénovation de la Mairie, par ex.), alors que des concertations publiques auraient été indispensables. Nos élus d’opposition déplorent amèrement que les commissions soient peu réunies et ne servent à rien. De même, les conseils municipaux sont rares et expédiés en vitesse, par des élus majoritaires muets et aux ordres.

Les rares réunions de quartiers ne sont que des vitrines de communication, où la municipalité endort les habitants à l’aide d’un diaporama encensant une « gestion en bon père de famille » de Barberaz; gestion pourtant terne et passéiste. Les membres des conseils d’école sont méprisés, les commerçants ne sont guère écoutés et l’équipe en place fait la sourde oreille aux demandes des Barberaziens.

La commune est mal défendue à l’échelle de Grand Chambéry et les Barberaziens en pâtissent tous les jours : faiblesse de la fréquence – voire absence – de passage des bus, diminution de la fréquence du ramassage des déchets, zones économiques de la
Peysse et de la Madeleine abandonnées par l’agglomération, dont le dynamisme ne repose que sur l’engagement des entreprises et associations implantées.

A cette démocratie locale négligée, nous répondrons par un système participatif élargi, par un dialogue continu auprès des habitant·es visant avant tout à faire remonter et améliorer leur quotidien. Nous créerons de vrais conseils de quartiers représentatifs
au pouvoir d’initiative et de proposition, dont les choix seront respectés. Il nous faut ainsi remettre les citoyens au cœur de la prise de décision municipale ; les parents, associations, jeunes, retraités, actifs… tous auront un droit à la concertation.